MeltingPost BIS

Divers
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Soja transgénique: les ennuis commencent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Ole
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 7076
Date d'inscription : 16/09/2004

MessageSujet: Re: Soja transgénique: les ennuis commencent...   Ven 11 Avr à 14:14

Mina a écrit:
http://www.terre.tv/indexvod.php?case=1&ref=00151

s1 s182 s164

OMG!! c'est genial!!! s186 s186 s186

dommage que beaucoup se perd dans la traduction (pour ceux qui ne comprennent pas l'anglais.. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ole
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 7076
Date d'inscription : 16/09/2004

MessageSujet: Re: Soja transgénique: les ennuis commencent...   Lun 14 Avr à 13:01

attention aux chocolats (bonbons) americains comme M&M's, Mars, etc.. car ils sont ou seront faits avec du sucre genetiquement modifié... t1525

http://www.citizens.org/action-alerts/take-action-stop-genetically-engineered-sugar-beets

Je vous rappelle que c'est interdit de faire pousser des OGM en France, mais vendre des trucs OGM (venant d'allieurs) sans prevenir le consommateur... cela n'est pas interdit... t1522
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mina

avatar

Nombre de messages : 3727
Localisation : Sweetzerland
Date d'inscription : 22/09/2004

MessageSujet: Re: Soja transgénique: les ennuis commencent...   Mar 15 Avr à 10:41

niveau chocolat ça va, en Suisse on a le choix s190
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ole
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 7076
Date d'inscription : 16/09/2004

MessageSujet: Re: Soja transgénique: les ennuis commencent...   Jeu 29 Mai à 13:32

le sucre ogm.... il faut participer aux sondages!!

Citation :
Meanwhile candy companies like Hershey's are urging farmers not to plant GE sugar beets, noting that consumer surveys suggest resistance to the product.

http://salsa.democracyinaction.org/o/642/campaign.jsp?campaign_KEY=12700
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ole
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 7076
Date d'inscription : 16/09/2004

MessageSujet: Re: Soja transgénique: les ennuis commencent...   Jeu 23 Oct à 11:30

Video sur les agriculteurs qui se suicident en Inde a cause de Monsanto et leurs transgeniques:

http://www.celsias.com/article/monsantos-bt-cotton-indian-cotton-farmers-commit-s/

t1513
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mina

avatar

Nombre de messages : 3727
Localisation : Sweetzerland
Date d'inscription : 22/09/2004

MessageSujet: Re: Soja transgénique: les ennuis commencent...   Mer 7 Jan à 12:38

ça en parle:

Citation :
OGM = génocide ?

L’expression a été lancée par le Prince Charles il y a quelques mois. On s’est beaucoup moqué de lui. Mais aujourd’hui, des informations terrifiantes nous parviennent. Attention, article déconseillé aux âmes sensibles !

Résumons d’abord les arguments classiques brandis pas les anti-OGM comme José Bové. Primo, la soi-disant absence de toxicité sur la santé des êtres humains ou des animaux est toujours sujette à d’âpres controverses. Or, dans ce domaine, presque toutes les recherches émanent des fabricants, qui ne communiquent que ce qu’ils veulent. Dans un excellent reportage français sur Monsanto diffusé récemment à la télévision, on prenait connaissance d’escroqueries scientifiques stupéfiantes, comme une étude parue dans une revue renommée, signée par deux chercheurs qui n’existaient pas – c’était en fait deux rédacteurs du marketing de Monsanto, sous pseudonymes !

Les lobbies savent aussi faire taire les avis dissidents. Rappelons l’affaire du biologiste Arpad Pusztai, en 1995 : il avait mis en évidence de graves troubles de santé chez des rats nourris par des pommes de terre transgéniques. Il a aussitôt été licencié, ses données et ses ordinateurs confisqués, et on a fermé son laboratoire public d’Aberdeen en Ecosse, qui employait 18 chercheurs.

Secundo, les plantes OGM en plein champ pollinisent les plantes sauvages ou cultivées aux alentours, menaçant les cultures bio et dénaturant les variétés anciennes comme le maïs mexicain, indispensables réservoirs pour la biodiversité.

Tertio, le monopole exercé par quelques méga-compagnies comme Monsanto ou Novartis rend esclaves les agriculteurs du monde entier, obligés d’acheter chaque année des semences plus chères dont les bénéfices sont loin d’être démontrés.

Souvenons-nous aussi de l’avis éclairé d’experts extrêmement qualifiés comme Gilles-Eric Séralini, qui a écrit plusieurs livres à ce sujet et siège à la commission nationale pour les autorisations d’OGM. Un beau scandale, cette commission, soit dit en passant. Depuis 2 ans, suite à un décret gouvernemental, ses décisions sont prises à la majorité et non à l’unanimité, et les débats sont soumis au secret, le point de vue des experts minoritaires est interdit de diffusion ! Séralini n’est pas contre le principe de la manipulation génétique, mais conclut que les produits actuellement disponibles ne sont que de mauvais « brouillons » d’OGM, ni faits ni à faire, tenant du bricolage plutôt que de la recherche sérieuse, commercialisés beaucoup trop hâtivement pour ramasser la monnaie.

Et maintenant, l’horreur. Premier épisode en août 2008, lors de la journée mondiale de prévention du suicide. Une étude récente révèle une vague de suicides sans précédent dans les zones rurales des pays asiatiques comme l’Inde, le Sri Lanka, la Corée du Sud ou la Chine. Et le moyen de suicide le plus fréquent est l’absorption de pesticides et d’insecticides. Selon les statistiques officielles, probablement sous-évaluées, 350 000 morts par an, 3000 suicides par jour ! En plus, ces morts sont effroyablement douloureuses, les suicidés vomissent, étouffent, se tordent et hurlent de douleur, et leur agonie dure des heures.

Ces suicides de paysans ont pour cause la misère, la famine, le prix dérisoire accordé à leur production, les mauvaises récoltes aggravées par les sécheresses ou les sales coups du climat, le prix des semences, et surtout l’endettement massif auprès d’usuriers sans scrupules, pour survivre quelques semaines de plus, sans aucun espoir de pouvoir rembourser un jour, et conduisant à l’abandon de leurs terres.

Au Royaume-Uni, lorsque le Prince Charles, connu pour ses convictions écologiques, dénonce le rôle des cultures OGM dans cette débâcle et prononce le mot de génocide, on l’accuse d’exagération grossière. Mais en novembre un journaliste du quotidien anglais Daily Mail, Andrew Mallone, se rend en Inde pour enquêter sur place, et ses constatations sont accablantes.

Encouragés par des autorités et des fonctionnaires corrompus, des millions de paysans indiens se sont endettés pour acheter, à des prix exorbitants (cent fois plus chers que les semences ordinaires, lesquelles deviennent souvent inaccessibles, retirées de la vente dans les circuits officiels), des semences OGM, notamment le coton BT, introduit par Monsanto en 2002. On estime que le coton BT couvre aujourd’hui 85 % des surfaces cultivées en Inde.

On promettait aux cultivateurs des moissons mirobolantes et la disparition des parasites ou insectes ravageurs. Or c’est le contraire qui s’est produit. Le coton transgénique a été dévasté par le « bollworm », un parasite terriblement vorace, ainsi que par des insectes qui étaient jusqu’ici tenus à l’écart par les insectes existants. Par ailleurs, personne n’a informé les agriculteurs que le coton transgénique nécessite deux fois plus d’eau pour l’irrigation – une quantité hors de leur portée. Après deux années de faible pluviosité, tous les plants de coton sont morts.

Monsanto, on s’en doute, ne se laisse pas démonter. Fin novembre, une étude soi-disant « indépendante » d’un organisme appelé IFPRI (International Food Policy Research Institute) publie un rapport prétendant que les rendements du coton ont doublé et que l’endettement est dû à la faiblesse des aides nationales, à la rapacité des usuriers et à des malfrats qui vendraient des fausses semences OGM. Une enquête est en cours sur le financement occulte de cet organisme et de son rapport manifestement mensonger. A notre avis, on sait déjà très bien dans quelle direction chercher…

t1529

_________________
Bring me Solo. And a cookie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ole
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 7076
Date d'inscription : 16/09/2004

MessageSujet: Re: Soja transgénique: les ennuis commencent...   Mer 7 Jan à 14:48

c'est le seul cote de Charles que j'aime...
heureussement il est la pour le dire... malheureussement il pourrait le dire plus fort mais il ne le fais pas t1522
Il a le pouvoir pour faire plus de ce qu'il fait....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ole
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 7076
Date d'inscription : 16/09/2004

MessageSujet: Re: Soja transgénique: les ennuis commencent...   Ven 16 Jan à 16:55


Genetically Modified Crops Implicated in Honeybee Colony Collapse Disorder


John McDonald, a bee keeper in Pennsyvania with a background in biology, speculated that genetically modified crops could play a role in CCD. Although the government constantly reassures us that these genetic manipulations are safe for both humans and the environment, his hope is that looking more closely at these issues might raise questions about those assumptions.

The common bacterium, bacillus thuringiensis (Bt) supplies the most commonly used segment of transgenic DNA. Bt has been used for decades by farmers and gardeners to control crop damage from butterfy larvae. Now, instead of spraying this bacterium directly on the crops, where it is eaten only by the target insects, the genes containing the insecticidal traits are incorporated into the genome of the plant itself. As the genetically modified plant grows, these Bt genes are replicated in every cell of the plant, including pollen. Therefore, every cell of each GM plant contains its own poison aimed to kill the target insect. The target insects consume some portion of the plant, then once ingested, the toxin produced by the Bt genes causes crystallization in the guts of boring larvae and thus death. The primary toxin is a protein called Cry1Ab. In the case of field corn, the targeted insects are stem and root-borers and butterfly larvae.

Although scientists “assure” us that bees (hymenopterans) are not affected, there are Bt variants available that target beetles, flies and mosquitoes. There is indisputable proof that Cry1Ab is present in beehives. Beekeepers spray Bt under hive lids to control the wax moth because the larvae cause messy webs on the honey. Canadian beekeepers have noted the disappearance of this moth even in untreated hives, apparently the result of bees ingesting Cry1Ab while foraging in GM canola plants.

Bees forage heavily on corn flowers to obtain pollen for the rearing of young bees. These pollen grains also contain the Bt genes of the parent plant, because they are present in the cells from which pollen forms. Mr. McDonald believes it may be possible that while Cry1Ab has no direct lethal effect on young bees, there may be some sub-lethal effect, such as immune suppression, acting as a slow killer.
http://waronyou.com/topics/genetically-modified-crops-implicated-in-honeybee-colony-collapse-disorder/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mina

avatar

Nombre de messages : 3727
Localisation : Sweetzerland
Date d'inscription : 22/09/2004

MessageSujet: Re: Soja transgénique: les ennuis commencent...   Lun 19 Jan à 12:55

t1513 ils sont en train de niquer les Amériques... j'espère qu'on va encore résister ici....

_________________
Bring me Solo. And a cookie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ole
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 7076
Date d'inscription : 16/09/2004

MessageSujet: Re: Soja transgénique: les ennuis commencent...   Lun 19 Jan à 14:28

Mina a écrit:
t1513 ils sont en train de niquer les Amériques... j'espère qu'on va encore résister ici....

moi aussi.... car le pire c'est qu'on connaitra pas les vrais consequences avant 40 ou 50 ans ... t1496

Monsanto c de la merde....
N'empeche que... on utilise et vend le Roudup ici .... les gens mettent ce truc dans leurs jardins (ben je ne sais pas si en vente encore mais je sais qu'on le vendait s207 )
Et on vient de publier un article d'un etude qui montre qu'il est tres nocif pour la sante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mina

avatar

Nombre de messages : 3727
Localisation : Sweetzerland
Date d'inscription : 22/09/2004

MessageSujet: Re: Soja transgénique: les ennuis commencent...   Mar 20 Jan à 12:56

Monsanto, Syngenta... les seuls qui font des milliards de bénéfice en ce moment... ai vu un reportage terrible, ils rachètent les entreprises de semences dans le monde entier... donc les graines originales vont disparaître s207

il y a juste un stock sous le Pôle Nord...

_________________
Bring me Solo. And a cookie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ole
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 7076
Date d'inscription : 16/09/2004

MessageSujet: Re: Soja transgénique: les ennuis commencent...   Jeu 22 Jan à 21:37

Mina a écrit:
Monsanto, Syngenta... les seuls qui font des milliards de bénéfice en ce moment... ai vu un reportage terrible, ils rachètent les entreprises de semences dans le monde entier... donc les graines originales vont disparaître s207

il y a juste un stock sous le Pôle Nord...

t1501 t1496 t1536 t1526

argh... il faudra qu'on fasse nos stocks de grains bio donc... t1530 mais ils risquent de devenir contaminés aussi... t1542
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ole
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 7076
Date d'inscription : 16/09/2004

MessageSujet: Re: Soja transgénique: les ennuis commencent...   Lun 28 Déc à 20:43

ah voila!
les agriculteurs de OGM reportent maintenant qu'ils doivent utiliser plus d'herbicides... car les mauvaises herbes devienent genetiquement modifiees aussi!!!!!

lis la:
http://www.csmonitor.com/Environment/2009/1221/More-herbicide-use-reported-on-genetically-modified-crops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mina

avatar

Nombre de messages : 3727
Localisation : Sweetzerland
Date d'inscription : 22/09/2004

MessageSujet: Re: Soja transgénique: les ennuis commencent...   Ven 29 Oct à 18:58

dis bonjour à une nouvelle copine s190

Citation :
Les grandes cultures de l’Arkansas sont envahies par l’amarante de Palmer, une plante résistante à l’herbicide produit par la multinationale Monsanto. Convertis de longue date aux OGM, et enrichis grâce à eux, les fermiers s’interrogent aujourd’hui sur leur avenir

Ken Smith, professeur d’agronomie à l’Université de l’Arkansas, avait prévenu: «Vous verrez. Ce qui impressionne dans notre agriculture, c’est sa dimension et son intensité.» Effectivement, dans le Mid-South américain, l’agriculture ressemble à une industrie. Tout est disproportionné: les champs taillés au cordeau; les machines pour semer, récolter, épandre les pesticides; les tourbillons de poussière qui montent au ciel, soulevés par les cueilleuses mécaniques de coton et les pick-up des agriculteurs.

Mais, depuis quelque temps, les fermiers les plus modernes du monde doivent revenir à des outils d’un autre âge, la houe et la pelle, pour déloger la mauvaise herbe qui envahit leurs champs. L’amarante de Palmer est surnommée pigweed (l’herbe à cochon), entre autres vocables si grossiers que les agriculteurs n’osent pas les répéter. Ce n’est pas une petite herbe folle mais «un monstre», dit Claude Kennedy, directeur de la station agricole expérimentale du bourg de Marianna: «Elle est de plus en plus agressive et prend des formes si étranges que parfois elle me fait presque peur.» La plante peut pousser de 5 centimètres par jour s207 et atteindre plus de 2 mètres de haut. Avec ses branches tourbillonnantes, elle rappelle les arbres torturés qui peuplent les films du maître du fantastique, Tim Burton. Il arrive que ses racines cassent les moissonneuses.

Elle est le rejeton non désiré d’un mariage qui fut longtemps sans nuages entre les agriculteurs américains et les semences OGM Roundup Ready, la technologie phare de Monsanto. Le principe: un gène de tolérance à l’herbicide total Roundup est introduit dans une plante cultivée. Quand le produit est épandu, toutes les mauvaises herbes meurent, tandis que l’OGM survit.

Les agriculteurs de l’Arkansas parlent de l’âge d’or de ce système avec des étoiles dans les yeux. «Ces semences sont arrivées en 1996, se souvient Sid Fogg, cultivateur de coton et de soja. C’était formidable. On semait, on passait deux fois du Roundup et on avait les champs les plus propres, les plus jolis qu’on ait jamais vus.»

Aux Etats-Unis, 58% du coton, 66% du maïs et 93% du soja sont Roundup Ready. La majorité des OGM cultivés dans le monde également, et le glyphosate, contenu dans le Roundup, est la molécule herbicide la plus utilisée sur terre. Dans l’Arkansas, le paysage a été bouleversé. Le labour – un moyen de lutter contre les mauvaises herbes – a été abandonné. La dizaine d’herbicides qui se partageaient le marché ont été balayés. Chacun a pu cultiver plus. Les exploitations se sont agrandies, les agriculteurs enrichis. «Tout était facile, trop facile», laisse tomber l’agriculteur Bill Wilkie.

Cette époque bénie est révolue. «Mère Nature n’en a fait qu’à sa tête», résume Sid Fogg. Au bout de quinze ans d’usage intensif et exclusif du glyphosate, une dizaine de mauvaises herbes, présentes à l’origine en quantités modestes, sont devenues résistantes au produit. Dont Amaranthus palmeri. «Le mécanisme de la sélection naturelle a joué, explique Ken Smith. Dans la population initiale, certains individus étaient naturellement résistants, ils se sont multipliés.»

Quelque 6 millions d’hectares sont touchés dans 22 Etats américains, selon les dernières estimations, soit un peu moins de 10% des surfaces OGM du pays. Le sud-est des Etats-Unis, cœur de la production de coton et de soja, est le plus concerné. Mais les herbes indésirables gagnent constamment du terrain. «Partout où il y a usage exclusif du glyphosate, le problème se posera tôt ou tard», affirme Claude Kennedy. Des résistances ont déjà été observées dans une quinzaine de pays, dont la Chine, l’Argentine, le Brésil, ou le Canada.

«De nouvelles variétés de semences Roundup Ready continuent d’arriver sur le marché, comme l’alfalfa ou la betterave à sucre, relève David Mortensen, spécialiste des plantes adventices à l’Université de Pennsylvanie. Cela exacerbera le problème.» Ardent défenseur du glyphosate, qu’il compare à la pénicilline en médecine, l’universitaire australien Stephen Powles voit dans sa perte d’efficacité «une menace pour la production alimentaire mondiale».

Dans l’Arkansas, l’explosion a eu lieu cette année. Les agriculteurs ont été pris par surprise. «On se disait que ça pouvait arriver, mais pas autant, aussi vite», témoigne West Higgins devant l’un de ses champs, où son soja a littéralement été étouffé. Dans les restaurants où les agriculteurs se retrouvent pour petit-déjeuner avant l’aube, les pigweeds sont devenus le sujet numéro un de conversation. «Reflex, Treflex, Dual, Valor…»: attablés chez Cleo, à Marianna, Rusty Carter et Chad Russel, deux producteurs de soja et de coton, énumèrent les produits qu’ils tentent d’appliquer. De la «vieille chimie», disent-ils. Le Treflan, qui figure en bonne place au Musée du coton de Memphis, date de 1964.

Certaines molécules font l’objet d’une surveillance de l’Agence américaine pour la protection de l’environnement (EPA) en raison des risques pour l’eau. Le dicamba, utilisé pour «brûler» les mauvaises herbes au printemps, est particulièrement agressif. C’est un dérivé du 2,4-D, un composant de l’agent orange, défoliant utilisé pendant la guerre du Vietnam. Au total, les traitements ont été au minimum multipliés par trois. «Mais rien n’en vient vraiment à bout», observe Rusty Carter

Alors, cet été, une armée de journaliers a désherbé à la houe les champs de coton dans tout le sud-est des Etats-Unis, du jamais-vu depuis les années 1960 s186 . «Le champ est propre pendant deux ou trois semaines, puis elles reviennent», constate, amer, Chad Russel. Chaque femelle contient 250 000 graines. «Je crains que ça ne soit de pire en pire, souffle Bill Wilkie. Je ne sais pas où on va.»

«Parfois, je pense à mon père, se désole Sid Fogg. S’il voyait toutes ces mauvaises herbes, il me dirait: mon fils, qu’est-ce que tu fais?» Surtout, tout cela revient très cher. En moyenne, 30 dollars supplémentaires par demi-hectare pour produire du soja, 70 pour du coton. Les rendements sont en baisse de 20% à 30%. «Cette affaire coûte des millions, affirme Ken Smith. Certains pourraient ne pas tenir l’année prochaine.»

Colby McChesney, 26 ans, n’a «pas l’intention de changer de métier». «Je laisse complètement tomber le Roundup Ready, lance ce jeune homme, tout en parcourant en trombe ses 1500 hectares. Certains s’accrochent à l’espoir que ça va aller mieux, moi je pense que, si on veut réparer le système, il faut tout changer. Sinon, on risque de perdre le contrôle.» L’année prochaine, il sèmera du coton et du soja LibertyLink, un OGM de Bayer. Il fonctionne avec un herbicide différent, relativement efficace sur Amaranthus palmeri. Le jeune agriculteur essaiera aussi des semences conventionnelles «pour voir».

Beaucoup d’agriculteurs y pensent, à contrecœur, comme une régression. Sid Fogg a tenté l’expérience sur quelques parcelles. Comme aucun semencier ne vend plus de variétés conventionnelles, c’est l’Université de l’Arkansas qui lui a fourni des graines. «Je ne vois pas pourquoi je continuerais à payer les semences Monsanto trois fois le prix des conventionnelles, alors que je vais dans les deux cas dépenser de l’argent en herbicides», explique-t-il. Le problème, c’est qu’il n’y aura pas assez de graines LibertyLink et conventionnelles pour tout le monde l’année prochaine. Chuck Yates, le marchand de produits agricoles de Marianna, estime que 75% de la demande seulement sera honorée.

Monsanto reconnaît que le problème est «sérieux». «Nous pensions au départ que l’émergence de résistances serait difficile, affirme Rick Cole, chargé du dossier. Nous devons maintenant reconnaître que d’autres produits doivent être utilisés avec le Roundup pour les maîtriser.» L’entreprise se retrouve contrainte de faire la promotion d’herbicides vendus par des concurrents. Elle rembourse même 12 dollars par demi-hectare aux producteurs de coton qui y ont recours. Mais, selon elle, le Roundup «a toujours de la valeur». «Il reste efficace sur 300 mauvaises herbes, les agriculteurs ont peut-être tendance à l’oublier, poursuit Rick Cole. Et les rendements des variétés Roundup Ready resteront compétitifs.»

Monsanto prépare déjà le coup d’après. Le semencier annonce pour 2014 un soja résistant au dicamba et au glyphosate. Et, deux ans plus tard, un coton résistant à trois herbicides différents. Ses concurrents sont également sur les rangs. «Celui qui arrivera le premier gagnera beaucoup d’argent!» s’amuse Rusty Carter.

Les anti-OGM dénoncent les promesses non tenues de Monsanto, qui a longtemps vanté les économies de pesticides réalisées avec les variétés Roundup Ready. «C’était vrai au début, mais pas sur le long terme», confirme Colby McChesney. Mais, malgré leurs déconvenues, les agriculteurs de l’Arkansas ne sont pas devenus hostiles aux plantes transgéniques. Colby McChesney ne comprend rien au débat qui agite l’Europe: «Ça fait dix ans que je croque des graines de soja et je suis en parfaite santé.» Aucun ne regrette non plus d’avoir adopté ces semences. «Sur le coup, c’était vraiment une bonne affaire, résume Bill Wilkie. Maintenant il faut qu’on nous trouve autre chose.» t1528 :t1499:

En veulent-ils à Monsanto? Pas uniquement. «Tout cela est d’abord de notre faute, on n’a pas réfléchi, et on a utilisé trop longtemps un seul produit», affirme Sid Fogg. «C’était comme une drogue», renchérit Bill Wilkie. D’autres sont plus accusateurs. «Si ces semences avaient été promues correctement, on n’en serait pas là, souligne Joe Whittenton, un gros producteur de coton. Moi, j’ai toujours continué à utiliser d’autres herbicides par crainte des résistances. Les gens de Monsanto venaient chez moi et me disaient: «Laisse tomber, tu n’as pas besoin de tout ça!» Ils n’ont pas regardé assez loin dans le futur.»

et apparement y'en a d'autres...
http://www.la-consoude-au-jardin.fr/la-nature-a-cree-une-plante-anti-ogm-anti-monsanto-et-anti-roundup.html

la prochaine crise alimentaire va être drôle...
et j'espère que l'Europe résistera, je suis tout à fait prête à aller arracher des plantes si il le faut batman

_________________
Bring me Solo. And a cookie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ole
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 7076
Date d'inscription : 16/09/2004

MessageSujet: Re: Soja transgénique: les ennuis commencent...   Mar 2 Nov à 12:18

Je me demande si le tel pigweed est mangeable.... car ca deviendra la seule solution si les choses continuent comme ca! (kilsonkons ces fermiers de vouloir continuer encore les ogm!).

Tiens, ici une photo d'un champ de cotton avec les pigweeds:
http://solari.com/blog/?p=3163

Elles sont bien plus hautes que le cotton et poussent bien hein?

Sinon ici le champ est totallement envahi par des mauvaises herbes OGM:
http://www.treehugger.com/files/2010/05/dear-monsanto-thank-you-for-the-superweeds.php

J'ai des espoirs pour l'Europe..ce we je marchais dans la campagne et je trouvais pas par ou passer car il y avait du caca partout dans le chemin!! je ralais!! j'ai decide alors de ne pas marcher par le chemin mais dans le champ de culture.... la j'ai trouve encore plus de caca! et j'ai tout compris!
s218
C'etait pas des animaux qui avaient passe par le chemin.... c'est que l'agriculteur avait mis du caca dans son champ pour le fertiliser! Et la j'ai dit BRAVO!!! et j'ai mis mes pieds dans le caca sur le chemin et avec plaisir !! s216 s190 s196

(c'est la premiere fois que je vois du caca dans ce champ! donc c'est nouveau... on dirait qu'ils tournent au BIO! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soja transgénique: les ennuis commencent...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soja transgénique: les ennuis commencent...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Le hanami (pique nique sous les cerisier)
» Salade d'épinard au soja
» Soupe aux fines nouilles, porc et germes de soja
» Bande dessinée "le pique-nique des poneys" par S-k
» yaourt au lait de soja

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MeltingPost BIS :: BlaBla :: Général-
Sauter vers: